• Marie Deschene

Comment choisir son écran d'ordinateur


Quand votre écran d’ordinateur vous lâche et que vous vous êtes toujours fiée à votre conjoint pour vous en trouver un nouveau, c’est tout un univers technique qu’il faut appréhender.

Je vais vous raconter mes péripéties puis je vais vous donner quelques conseils techniques à la fin, donc si l’histoire ne vous intéresse pas, rendez-vous directement en bas de cet article.

Jeudi dernier je suis sur mon ordinateur, je travaille et tout d’un coup, mon écran devient noir, plus rien… le vide interstellaire…

Je me dis que ce n’est peut-être qu’une surchauffe, je laisse refroidir le tout et y reviens le lendemain, mais toujours rien. Bon, je me doute qu’il ne va pas ressusciter alors je commence à chercher (depuis l’ordinateur de mon conjoint) des conseils sur des sites et des blogues pour bien choisir mon écran comme photographe. Nous voulons tous voir une belle image, mais en tant que professionnelle, j’ai besoin de voir la meilleure version de celle-ci.

Je me retrouve à lire des articles de photographes reconnus, mais français. Ce n’est pas un problème en soi, sauf quand les références ne sont pas nécessairement les mêmes, comme parfois certaines marques qui ne sont pas distribuées ici.

Je trouve quand même le premier choix dans plusieurs magasins à Laval, « bon rapport qualité/prix » selon l’article. Merveilleux, me dis-je !

Toute guillerette, je pars l’acheter, reviens, l’installe… et là… le drame… c’est horrible !!! L’image n’est vraiment pas belle, les mots sont bizarres et mes photos sont défigurées (je sais, ça peut paraître intense comme mot, mais c’est vrai : points noirs accentués sur la peau, photo lissée…).

Plus du tout guillerette, je remballe l’écran, retourne au magasin, me fais rembourser, change de magasin.

Nouveau magasin : gars perdu quand je lui parle technique (et pourtant je viens à peine d’apprendre certains termes, il vend les écrans, il est censé (selon moi) connaître un peu ça). Le seul écran qui m’a l’air bien est un 4K alors je demande s’il peut y avoir un problème avec mon ordinateur actuel. Réponse : Non, pas du tout ! Moi : parfait, lets go avec ça !

Finalement, il n’en a plus en stock et c’est là que la providence (mon conjoint) me texte et me conseille d’aller chez Canada Computers, nous y allons donc tous les deux. Là : service impeccable, un gars compétent, qui connaît la technique et nous conseille. Merci !!!

Il confirme également ce que mon conjoint disait à savoir que la carte graphique qui est actuellement dans mon ordinateur n’ait pas assez puissante, ça aurait donc donné une image hachurée.

J’ai donc plusieurs conseils pour vous :

  1. Allez chez Canada Computers : ils sont spécialisés et ultra compétents !

  2. Attention au 4K : est-ce que votre carte graphique est assez puissante ?

  3. Choisissez un écran qui correspond à votre utilisation, si vous faites du traitement de texte uniquement, vous n’avez pas besoin d’un écran aussi performant.

Voici venu le temps d'entrer dans le volet technique, mon choix final a été :

BenQ GW2765HT à 435,49$

  • IPS

  • 2560 x 1440

  • 107 millions de pixels

  • 1000:1

  • sRGB

Il y a quelques éléments importants :

  • Quelle technologie choisir ? IPS ? TN ? VA ? OLED ?

  • TN (Twisted Nematics) : économique, bonne pour internet et bureautique;

  • IPS (In-Plane Switching) : bonne pour la photographie, belles couleurs et bon angle de vision (pas de déformation de l’image qu’on soit en face ou sur le côté de l’écran);

  • VA (Vertical Alignment) : bon pour la vidéo, beaux contrastes;

  • OLED (Organic Light-Emitting Diode) : parfaite, mais pas encore disponible pour les écrans d’ordinateur.

  • Résolution de l’écran : c'est le nombre de pixels affichés en largeur et en hauteur. Plus elle est grande, plus il y a d'espace sur le bureau (textes et icônes petits). Un écran HD (Haute Définition) peut afficher une résolution de 1920x1080 pixels.

  • Définition de l’écran : c’est la quantité de pixels que l’écran peut afficher. Plus le nombre est élevé, plus les pixels affichés sont nombreux et donc petits = une image avec plus de détails.

  • Taux de contraste : c’est lié à la luminosité, pour un usage de bureau 500:1 est suffisant, pour les autres il faut au minimum 1000:1. J’ai pris le mien à 1000:1, je ne voulais pas qu’il soit trop contrasté, car ça modifie ce que je vois et donc ça change mon post-traitement. ATTENTION : ne pas vous fier au contraste « dynamique », ce sont des chiffres gonflés par les compagnies.

  • Espace colorimétrique : sRVB (ou sRGB en anglais) ou Adobe RVB (ou Adobe RGB en anglais) : ce dernier affiche plus de couleurs, c’est idéalement cet espace que l’on souhaite avoir.

Il y a bien sûr plus de critères encore, mais ce sont les principaux.

Si vous avez des conseils ou des expériences à partager, sentez-vous libre de le faire dans les commentaires.

#conseils #technique #ordinateur